Les cinq piliers de l'islam

Les piliers aident à consolider la foi du musulman, témoignent de son obéissance envers Dieu et interviennent dans chacun des aspects de sa vie, qu'il s'agisse de la morale, de la coutume, de la nourriture ou de l'habillement.

L'islam comprend 5 piliers qui font acte de foi et qui interviennent dans la vie quotidienne de tous les musulmans.

La profession de foi, ou Chahada : réciter en toute sincérité l'énoncé fondamental de la foi islamique, "Je témoigne qu'il n'y a de vraie divinité qu'Allah et que Muhammad est son messager".
La prière, ou Salât : prier cinq fois par jour de façon adéquate
Le don de bienfaisance, ou Zakât : faire un don d'argent pour aider les pauvres et les nécessiteux
Le jeûne, ou Saoum : jeûner durant le mois du Ramadan
Le pèlerinage, ou Hajj : effectuer un pèlerinage à la Mecque au moins une fois dans sa vie.

Les cinq piliers de l'Islam aident à consolider la foi musulmane et témoignent de son obéissance envers Dieu. Ils sont présents dans chaque moment de la vie, qu'il s'agisse de morale, de coutumes, de nourriture ou encore de l'habillement.

Chahada, la profession de foi

Voici l'énoncé fondamental de la foi islamique, énoncé répété à haute voix, en arabe et en toute sincérité par chaque musulman.

Littéralement, il pourrait se traduire ainsi : "Je témoigne qu'il n'y a de vraie divinité qu'Allah et que Muhammad est son messager". En récitant ce passage, les musulmans l'acceptent comme vérité et jurent de suivre toutes les obligations de l'islam. La Chahada est inscrite en arabe sur le drapeau saoudien.

Salât, les prières quotidiennes

Le second pilier de l'islam est la prière, ou la Salât. Allah commande aux musulmans de respecter les cinq prières quotidiennes obligatoires. La prière est un moment spirituel permettant aux musulmans de vénérer et de remercier Dieu pour ce qu'il leur a apporté. C'est pour eux l'occasion de se concentrer et d'avoir un échange personnel avec lui en se tenant devant lui. Ces prières comportent des versets du Qur’an et sont récités en arabe.

Une journée comprend cinq heures de prière, mais les musulmans peuvent décider de prier davantage. Chaque prière supplémentaire se verra récompensée par Allah, dans cette vie comme dans l'au-delà.

Salât al-fajr : à l'aube, avant le lever du soleil
Salât al-zuhr : à la mi-journée, après que le soleil ait passé son zénith
Salât al-'asr : en fin d'après-midi
Salât al-maghrib : juste après le coucher du soleil
Salât al-'isha : entre le coucher du soleil et le milieu de la nuit

La plupart des musulmans se rendront à la mosquée pour effectuer ces prières, en particulier dans les pays islamiques. Cependant, un croyant peut effectuer sa prière n'importe où, du moment que son esprit y soit pleinement dévoué. Si un musulman prie dans le mauvais état d'esprit, c'est tout comme s'il n'avait pas prié du tout. L'ensemble de mouvements rythmiques et répétitifs accompagnant la prière aide l'esprit à se concentrer.

Zakât, le don de bienfaisance

Zakât, le troisième pilier de l'islam, est le don obligatoire de 2,5 % du capital que l'on a eu en sa possession pendant l'année. Cela n'inclue pas les dons faits par pure bonté ou générosité.

Il enseigne la générosité et l'autodiscipline et permet ainsi aux fidèles de se rappeler que tout appartient à Dieu, et non aux hommes. De plus, puisque l'argent ne peut être conservé après la mort, ceux qui ont été choisis par Dieu pour vivre dans la pauvreté se doivent d'être aidés.

Saoum, le jeûne

Le quatrième pilier de l'islam est le jeûne, ou le Saoum.

Le Saoum a lieu durant le Ramadan, le neuvième mois du calendrier musulman et débute avec l'apparition de la nouvelle lune. Parce que l'islam utilise un calendrier lunaire, le Ramadan a lieu 11 jours plus tôt chaque année sur le calendrier occidental.

Tous les musulmans adultes se doivent de jeûner pendant les heures de clarté durant 29 à 30 jours. Jeûner signifie s'abstenir de boire et de manger quoi que ce soit, de fumer et d'avoir des rapports sexuels. Les musulmans doivent aussi éviter les mauvaises habitudes, les mauvaises actions et les mauvaises pensées. Nombre d'entre eux profiteront de ce moment pour devenir de meilleurs musulmans en priant plus ou en lisant le Qur'an.

Le jeûne entraîne la patience et l'autodiscipline des fidèles. C'est aussi l'opportunité pour eux d'exprimer leur gratitude envers Dieu.

Puisque le jeûne ne prend place que durant les heures de clarté, de nombreux musulmans prendront un repas, appelé Sahur, avant l'aube et mangeront l'Iftar (rupture du jeûne) après le coucher du soleil. La famille et les amis se rejoignent souvent pour le repas du soir.

Le Ramadan est important pour plusieurs raisons. D'abord, car c'est le mois durant lequel le Qur’an fut révélé pour la première fois. Ensuite, car selon le calendrier musulman, les portes du paradis sont ouvertes et celles de l'enfer fermées pendant cette période. Les musulmans croient que leurs bonnes actions réalisées pendant cette occasion seront mieux récompensées que durant n'importe quel autre mois, car Allah béni le Ramadan.

Hajj, le pèlerinage

Le cinquième et dernier pilier de l'islam est le pèlerinage annuel à la Mecque.

Des centaines de milliers de fidèles musulmans des quatre coins du monde entreprennent un voyage pour converger simultanément à la mosquée Masjid al-Haram de la Mecque, le berceau de l'islam. Ce voyage, qui se déroule durant le douzième mois du calendrier lunaire musulman, doit être entrepris au moins une fois dans la vie de chaque adulte en bonne santé, s'il en a les moyens.

Ce pèlerinage se base sur le Hadith du prophète Abraham, de sa femme Agar et de leur fils Ismaël.
Allah lui indiqua qu'il devait amener sa famille en Arabie. Il reçut ensuite pour consigne de les laisser seuls là-bas afin qu'il puisse retourner en Palestine.
Durant son absence, Agar et Ismaël souffrirent de faim et de soif en plein désert, et Agar s'en alla chercher de l'aide. Toutefois, dans son désespoir, elle s'effondra et pria Allah. C'est à ce moment que, de frustration, Ismaël donna un coup de pied dans le sol et qu'une source d'eau fraîche en jaillit. Ils utilisèrent cette source pour échanger de l'eau contre de la nourriture avec les nomades de passage. Quand Abraham revint de Palestine, Allah lui donna pour consigne d'ériger un sanctuaire, la Kaaba, en son honneur pour les richesses qu'il avait fourni. Cette source, connue sous le nom de Zam Zam, devint réputée pour sa fiabilité et la qualité de son eau, et devint un endroit où les musulmans pouvaient consolider leur foi en Allah. Plus tard, celle-ci donna naissance à la cité prospère de la Mecque.

Durant le pèlerinage à la Mecque, certains rituels se doivent d'être accomplis. Ils symbolisent l'unité des musulmans du monde entier et contribuent à les rapprocher d'Allah.

  • Tous les pèlerins doivent entrer un état d'Ihram pour prouver qu'ils ont la fervente intention d'accomplir le Hajj. Les hommes enroulent leur corps de deux pièces d'étoffe blanche qu'ils attachent avec une ceinture en tissu. Avec un si grand nombre de pèlerins, le Hajj constitue une image forte qui ramène tout le monde, des pauvres aux princes, à un niveau égal aux yeux de Dieu.
  • Le jour de leur arrivée, il arrive que les pèlerins fassent sept fois l'aller-retour entre les monts Al-Safa et Al-Marwah pour rappeler la quête d'eau de la femme d'Abraham dans le Hadith traditionnel.
  • Il est aussi attendu d'eux qu'ils effectuent sept fois, dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, le tour de la Kaaba, le cube de granite qui trône au centre de la grande cour de la mosquée Masjid al-Haram, lors d'un rite appelé Tawaaf. À cette occasion, les pèlerins se doivent également de toucher ou de pointer vers la Pierre noire, une pierre que Muhammad a décrite comme venue du ciel. Environ six millions de fidèles accomplissent ce rite en seulement une journée.
  • Les pèlerins se devront ensuite de passer le reste de la journée sur le mont Arafat en attendant le coucher du soleil. Nombre d'entre eux profitent de ce moment pour simplement discuter avec d'autres musulmans, méditer sur leur futur, prier ou réciter le Qur’an. Ce rituel précis se doit d'être accompli afin de mener le pèlerinage à son terme. Si tel n'est pas le cas, le pèlerin se devra de refaire le voyage l'année suivante.
  • Chaque pèlerin devra se rendre à Mina afin d'y accomplir une cérémonie au cours de laquelle il devra jeter sept pierres sur trois piliers. Cette cérémonie s'ensuit alors de sacrifices d'animaux à la suite desquels les pèlerins hommes se raseront la tête.
  • Lors du dernier jour de ce pèlerinage, d'autres prières seront récitées et l'on boira de l'eau de la source Zam Zam.
  • Le pèlerinage atteint son sommet lors de l'Aïd al-Adha, un festival mondial de trois jours.